GUYANE département spatial

28032017

UNE STATION SPATIALE au SUD de KOUROU à FALAISE CR5EVAUX

FALAISE CREVAUX EST SOUS L’EQUATEUR, c’est une aubaine pour l’avenir du développement de la Guyane jusqu’au sud du département français.

Kourou est appelée à se développer d’une manière ou d’une autre et les hommes et les femmes de la Guyane française auront tous et toutes du travail, ils en auront tellement qu’ils accepteront volontiers des travailleurs des autres pays, surtout les techniciens, ingénieurs et autres spécialistes dans tous les domaines

C’est là au milieu de la jungle au bord d’une rivière qui se jette dans l’Amazone qu’on construit la plus extraordinaire des stations spatiales. De là mieux que de quelque autre endroit du monde sous l’équateur se construira la gare de départ de l’ascenseur spatial, dont les filins s’élanceront jusqu’à 36000 km d’altitude ou plutôt de distance. Le long du « rail » une multitude de stations intermédiaires à découvrir dans « NSEA Agence d’exploration spatiale des nations ».

Mais comment tiennent ces stations ? Pourquoi ne retombent-elles pas sur Terre?




Salon du Livre et de la BD de mennecy les 4 et 5 février 2017

6022017

‌‌Un petit « bonjour » de Wladimir parmi 120 auteurs au Salon du Livre et de la BD d’Île de France de Mennecy, les 4 et 5 février 2017

​cliquer sur le lien : http://77direct.fr/91mennecy/ ci-dessous:

pendant les quelques premières images du clip. La vidéo reprend la totalité des auteurs présents ainsi que les animations.

Nouveaux titres présentés:

Nouvelles- Essai
« La particule spirituelle »
​ »Comme au Ciel sur la Terre »
« NSEA  Agence d’exploration spatiale des nations »




Boeing 747-400 mis à l’écart

28042016

Impressionnant, un vol quotidien, dit-on d’un A-380 entre Mexico et Paris-CDG, c’est très bien mais quelle est la raison parmi bien d’autres de ces vols quotidiens vers la France. Chaque vol représente dans les 350 passagers x 7 = 2450 personnes par semaine, seulement en provenance de Mexico, qui l’eût cru ! Mais pourquoi pourrait-on se demander, et bé, on ne sait pas – tous, des hommes et des femmes d’affaire, des touristes – les touristes semblent plus intéressés par les Etats Unis d’où ils sont continuellement refoulés. Sans être grand voyageur, chacun a déjà vu des avions pratiquement vides sur leur chemin de retour ou l’inverse – les flux humains sont inattendus et parfois inexplicables, c’est ainsi et c’est tout. A part Mexico il y a des centaines d’autres provenances et destinations.

Le Boeing 747-400 paraît comme neuf, remotorisé avec ses beaux moteurs et sa belle silhouette et pourtant il est écarté.

L’avion Boeing-747-400 d’Air France qui avait effectué son dernier vol aurait transporté 250,000,000 de passagers (deux cent cinquante millions) depuis 1970 jusqu’au début 2016 disent les médias.

250,000,000 / 250 passagers en moyenne (vide plein, vols vides tenant compte des périodes d’inspection générales et intermédiaires) = 1,000,000 vols entre 1970 et début 2016.
250,000,000 pax / 45 ans = 5,555,555 pax par an comme approx.:
1,000,000 vols / 45 ans = 22,222 vols par an.
22,222 x 250 pax = 5,555,500 pax par an ( à 55 pax près).
5,555,500 pax / 12 mois = 462,958 pax par mois
462,958 / 4 semaines = 115,740 pax par semaine
à raison de 250 pax à bord x 8 vols max par semaine = 2,000 maximum et non 14,467 pax par vol ce qui est impossible. Les médias se trompent quelque part ! Dans le nombre de Boeing 747.

Voici le calcul réel:
45 années de service – max 280 passagers § 300… mais tenant compte des places souvent inoccupées et périodes d’inspections techniques – comptons raisonnablement 250 pax par vol.
Comptons large huit vols aller ou retour, vol unique par semaine. C’est à dire quatre rotations aller-retour long courrier de l’appareil, dont les compagnies n’aiment les « AOG » (Aircraft on ground).
45 ans x 52 semaines x 8 vols semaine x 250 pax = 4,680,000 passagers !
contre calcul : 8 vols semaine – 52 semaines – 45 années – 250 passagers. soit 8x52x45x250 = 4,680,000 pax
Bien loin de ce qu’ont annoncé les médias. Ils ont omis de dire qu’il s’agit d’une cinquantaine de Boeing-747-400 mis à l’écart, rendus au loueur ou vendus.
Leo Temp




la conquête de Mars possible mais internationale

5032016

La conquête de Mars est tout à fait réalisable, les spécialistes le savent et ils admettent que pour réussir il faut agir ensemble en utilisant les techniques de toutes les nations qui se sont lancées dans l’extraordinaire aventure de la conquête spatiale. NASA, Mars One, Elon Musc, ESA, ROSCOSMOS, les Chinois, les Japonais. Nations et entreprises publiques ou privées.

Le roman de la conquête de la planète Mars, « Mars conquête décisive » correspond étrangement au lancement « d’ExoMars » la sonde Russo-Européenne de l’ESA et de Roscosmos. Le lancement a eu lieu au mois de mars 2016 et l’atterrissage est prévu en octobre 2016 – sept mois de voyage à travers le système solaire.

Les données techniques de « Mars conquête décisive » et « CosmoS-21″ sont correctes. C’est une aventure terrestre et spatiale, un « threaller ». Une aventure prenante, distrayante et amusante, le tout à la fois. Des personnages atypiques. La conquête de Mars a commencé déjà bien avant avec des sondes comme « Curiosity » non seulement avec la NASA mais aussi avec l’ESA et Roscosmos. Dans les romans SF « Mars conquête décisive » et « CosmoS-21″ les choses ont commencé en 2008 et 2015 et se prolongent jusqu’en 2018.

Commander chez: vladex@sfr.fr
et http://www/leseditionsdunet.fr/

et bien d’autres libraires.




CosmoS 21 – Distractions Mathématiques et Physiques

18112015

FNAC – Paris et autres magasins FNAC

Demander, commander : « CosmoS 21 – de Jules Crevaux à Constantin Tsiolkovski »

Un livre lucide des sciences exploratrices de l’espace. Conquête du cosmos, jusqu’à quelles limites.
Pourra-t-on aller plus loin que les limites du système solaire, au-delà de Mars, traverser la ceinture d’astéroïdes, sur les lunes de Jupiter ou celles de Saturne ou même plus loin? Rien n’est moins sûr. Pourra-t-on un jour rêver d’envahir l’univers tout entier comme rêvent certains spécialistes, rien n’est moins sûr. Même à l’aide de nouvelles conceptions révolutionnaires en matière de transport dans l’espace, trous de ver y compris.




ASTROCYCLORAIL de Charny

5112015

Adresses utiles

loisirsadherents

loisirsadherents

aCyclorail

Cyclorail

Vous cherchez une façon originale de découvrir la Puisaye tout en vous amusant ? Découvrez l’ancienne voie ferrée en vélorail entre Charny et Villiers Saint Benoit… Avec l’ASTRO-CYCLORAIL : découvrez notre système solaire et toutes ses planètes à l’échelle exacte des distances en pédalant à 3 fois la vitesse de la lumière ( unique en Europe).
Patrick BERTRAND
Mob. : 00 33 (0)6 32 45 63 91
cyclorail@orange.fr
Gare
89120 CHARNY

www.cyclorail.com
En savoir plus

LChiens admis
LAccès handicapés
LChèques vacances

Détails

Commentaires

Poster un commentaire

2 Messages de forum

Cyclo-rail 15 avril 14:11, par Wladimir Vostrikov

Astro Cyclo Rail de CHARNY – Il faut y aller samedi ou dimanche !

Je crois qu’il faut réserver d’avance !

C’est ce que j’avais écrit dans mon blog le 29 juin de l’an passé.

Sur des rails d’un chemin de fer désaffecté, une idée géniale est mise en place. Le 28 juin, c’était l’inauguration par Hubert Reeves. Un trajet à raison d’une seconde par mètre, une draisine emmène plusieurs passagers dont certains doivent pédaler jusqu’à la première étape avec une représentation de la Terre proportionnellement à la vitesse de la lumière, à 8 minutes (18 secondes) du départ. Et le trajet continue pendant plus de 15 km parsemé des planètes de notre système solaire. C’est l’idée géniale des associations de Charny avec le parrainage du génial Hubert Reeves, astrophysicien, poète, philosophe amoureux de la grande musique des arts et de la nature – la preuve l’initiative d’Humanité et Biodiversité de réaliser et accrocher des perchoirs d’oiseaux « Oiseaux merveilleux oiseaux »…

Je suis content pour cette ville pour l’événement extraordinaire où j’ai des amis.

Hubert Reeves est le parrain de cette formidable idée qui fera la joie des enfants et aussi des adultes.

Le parcours en draisine tout en pédalant sur de vieux rails fera découvrir les planètes du système solaire avec tous les détails concernant chacun des astres croisé sur des distances exactement proportionnelles aux distances réelles.

C’est une idée donnera une activité certaine à la région, les gens viendront de partout pour se déplacer à un mètre seconde à travers la jolie campagne du Puisaye.

C’est avec joie que j’exprime mon enthousiasme à la municipalité, et aux initiateurs et je suis convaincu des remerciements de tous envers Monsieur Hubert Reeves. Je viendrai un de ces jours prochains en famille pour faire le parcours. En attendant, il s’agit d’une grande fête dans votre ville et sa région et la bonne ambiance continuera.

http://www.vladex.unblog.fr

Répondre à ce message

Cyclo-rail 25 avril 10:02, par audrey

Bonjour Wladimir,

Merci pour votre présentation de cette activité, au plaisir de vous accueillir prochainement dans notre région.

Cordialement.

Répondre à ce message

New-York, Nietzsche, pont de Brooklin, clochard, Armée du Salut dans le Bronx.

Vous voulez un extrait de CosmoS 21 ?

Voilà qu’Orson s’y met aussi car après un bon repas terminé par le champagne toutes les langues se délient :
- Nous sommes tous d’accord Hans et Arnaud. Dans la vie courante nous travaillons sur du tangible et du concret, quant aux rêves, personnes ne peut s’immiscer dans notre intimité. L’autre jour j’avais rêvé que j’étais clochard et que je dormais sous les arcades du pont de Brooklin, et que la nuit, des bénévoles de l’Armée du Salut, la «Salvation Army» étaient venus me chercher pour m’emmener dans leur centre du Bronx. Je m’étais réveillé brusquement en hurlant et ma femme s’était mise à me consoler : « What’s the matter darling ? Oh you had a nightmare, I see !» M’avait-elle dit et je lui avais répondu, « yes honey, again a nightmare ». Oui chérie, encore un cauchemar, toujours le même, le bien contre le mal, le faible face au puissant. Et elle m’a rétorqué « Oh darling, mais c’est toi le puissant et tu fais le bien ! ». Avant de me rendormir je lui avais répondu : « et si j’étais le faible et que je faisais le mal – ou que j’étais le puissant et que je faisais le mal – ou que j’étais le faible et que je faisais le bien – ou que j’étais le riche, le puissant et que je faisais le bien… ou le mal. Elle s’était rendormie en me disant, « Dès demain, tu arrêtes de lire ton Nietzsche ».

Il n’y a pas qu’aventure spatiale et fusées…




CosmoS 21 – Libraires commander

22092015

www.leseditionsdunet.com/science-fiction/3682-cosmos-21-wladimir…

Cosmos 21

sous titre: de Jules Crevaux à Constantin Tsiolkovski

Un roman fiction de science réelle

de ce qui se passera au cours du vingt et unième siècle.
Des aventures, de l’imagination, de l’ingéniosité des techniques les plus avancées en matière de conquête spatiale, de propulsion toujours améliorée – tout ce potentiel, servira-t-il vraiment pour conquérir une exoplanète, à des distances incommensurables. Lorsqu’on parle d’une exoplanète à cinq ou six années-lumière, se rend-t-on compte vraiment de la distance et du temps nécessaire pour y parvenir?
Une Année-lumière= 10,000 milliards de km
5 années-lumière= 50,000 milliards de km – Calculez le temps avec nos vaisseaux les plus rapides – admettons qu’ils puissent voguer dans le cosmos à une vitesse de 40,000km/heure – faites le compte et vous comprendrez, comme je l’ai compris! Nous en sommes à une vitesse de 21,000 fois inférieure à ce qu’elle devrait être pour supporter un voyage cosmique ! Et la Terre dans tout cela…

Libraires commandez dès maintenant chez « Les Editions du Net » :

COSMOS 21

sous titre: de Jules Crevaux à Constantin Tsiolkovski




Constantin Tsiolkovski visionnaire et Léonardo da Vinci

20052015

Il a été visionnaire en son temps du dix neuvième siècle jusqu’à sa son décès en 1935 au vingtième, dans la ville de Kalouga.
Plus je pense à lui, plus je suis persuadé qu’il avait simplement été précurseur de nombreuses inventions aéronautiques et spatiales. D’ailleurs il est reconnu tel. Il réfléchissait pratiquement pour défier les logiques mathématiques, physiques et chimiques – je me demande, savait-il que ses réflexions auraient été mises en application après lui, peut-être, mais qu’on ne le mentionna jamais comme le précurseur de ces idées, je le pense aussi tellement il était modeste. C’était un génie inventeur dans son coin. Avant lui Léonard De Vinci avait pu par son génie propre avancer quelques concepts, mais il n’avait pas effleurer ceux de Tsiolkovski, il avait bien d’autres chats à fouetter, surtout dans son art et son époque.
WV




Le Bourget expliquez le Turboréacteur Double Flux – commencement du processus

2042015

Traveler DC 120
TURBOREACTEUR DOUBLE FLUX

Tiens je t’envoie cette photo d’un réacteur de Réau et mon dessin!

voir autre blog :

http://www.vladi.unblog.fr/

Réacteur et Turboréacteur. Que manque-t-il toujours dans les explications? Ce qu’on vous dit parfois à la fin, alors que c’est au début du processus que tout commence.

Oh, je mettrai demain un dessin dans mon blog « vladex », ça sera plus clair que le réacteur de Concorde.

En effet pour le REACTEUR:
Son enveloppe, sa carrosserie, c’est un gros tuyau bombé. Il y a l’avant du moteur et l’arrière. A l’avant, c’est l’entrée d’air et à l’autre bout, c’est la sortie par la tuyère. la propulsion se fait comme sur une fusée, par les gaz explosés et détendus.

Pour expliquer le fonctionnement, on nous décrit souvent le processus de la manière suivante:
L’air rentre par l’avant du moteur, puis est compressé par les 9 couronnes aux pales des plus épaisses aux plus réduites. L’air compressé, comprimé est soufflé à haute pression dans la chambre de combustion au début de laquelle se trouvent sur son pourtour, des injecteurs qui injectent le kérosène réalisant ainsi un gaz dense et riche, qui s’enflamme instantanément allumé par des bougies. L’explosion détend intensément les gaz qui produisent une force de réaction s’échappant par la tuyère et réalisent une puissante propulsion. C’est le « flux primaire ». La température dans la chambre de combustion est de 885° Celsius. Tout est évalué pour que celle-ci n’atteigne surtout pas les 1200° Celsius qui feraient fondre l’acier. Sur les avions de chasse, comme c’était aussi le cas sur Concorde, au décollage et aux accélérations, dans les réacteurs à la sortie de gaz, on actionne la postcombustion, c’est à dire il reste encore des gaz actifs dans lesquels une seconde rampe d’injecteurs envoie du kérosène et les forces ainsi combinées démultiplient considérablement la propulsion et aussi la consommation de carburant qu’il faut constamment observer.

Pour le turboréacteur DOUBLE FLUX : C’est pratiquement le même processus, sauf qu’à l’avant les diamètres d’entrée d’air et du « Fan » (le ventilateur) sont très larges. La plus grosse partie de l’air est propulsé d’abord dans le compresseur basse pression et suit le circuit « flux secondaire » jusqu’à la tuyère. C’est à dire l’air simplement comprimé contourne la chambre de combustion, c’est le « flux froid ».

Tandis que pour « le flux primaire » l’air est compressé par le même compresseur mais à haute pression avec ses neuf couronnes à pales, et est envoyé dans la chambre de combustion au centre du moteur réacteur sur son axe. Les gaz explosés, chauds et détendus sont expulsés au travers de la couronne d’entrainement qui fait tourner la turbine sur son axe. L’axe fait tourner les pales de la couronne avant comme une hélice. Le circuit « primaire » provoque la poussée centrale.

La carrosserie qui entoure la chambre de combustion sur un turboréacteur est bien plus large que sur le réacteur, elle laisse passer l’air frais expulsé par les pales de la couronne avant qui refroidit la chambre de combustion de 885° Celsius à 730° Celsius. L’air s’échappe au travers du système « secondaire » et produit une forte poussée latérale.

Les gaz explosés, détendus provoquent la propulsion comme pour le réacteur, mais pas de postcombustion. On estime que le « circuit secondaire » a une poussée de 80% tandis que le « circuit primaire » le vrai réacteur ne produit que 20% de poussée. Le diamètre des entrées d’air des turboréacteurs est très large sur les avions modernes. Les premiers avions civils avaient déjà des turboréacteurs à DOUBLE FLUX mais étaient bien moins performants. Plus tard les « Fans » sont devenus très larges et contribuent à réduire le bruit et les consommations en kérosène.

La propulsion se fait à l’aide des deux circuits.

On peut se demander, mais comment le moteur s’est-il mis en route? Ce cercle vertueux ne s’est pas fait de lui-même, tout seul. Qui a commencé à tourner le premier, la couronne d’entraînement à l’échappement des gaz comprimés ou la couronne avant avec les pales de son Fan et ses 9 paliers de compression. On ne le mentionne nulle part.

Alors il faut, pour expliquer le processus de fonctionnement du moteur à réaction, TOUJOURS commencer par le Démarreur électrique. Il faut que le système tourne pour d’abord compresser l’air dans le compresseur basse et haute pressions. Si l’on injectait le kérosène dans la chambre de combustion croyant faire démarrer le moteur, tout exploserait sans rien faire tourner du tout. Dans un moteur à l’état statique rien ne peut se produire, alors on comprime l’air en faisant d’abord tourner les pales du Fan à l’aide du démarreur électrique exactement comme sur une voiture – après l’ingénieux processus « DOUBLE FLUX » se déroule avec l’arrivée d’air à travers le compresseur, la chambre de combustion avec les injecteurs, turbine et tuyère exécutent un mouvement perpétuel, un cercle vertueux comme dit l’ami Jeff, un processus qui ne s’arrête que lorsqu’on l’arrête.

Donc dans un Moteur à Réaction ou dans un Moteur Turboréacteur, le processus commence d’abord par le lancement du processus par un démarreur électrique – le reste suit.
Wladimir




Les Passagers du vol Barcelone Dusseldorf plus intéressants que le minable copilote

28032015

Parlez plutôt des passagers qui étaient à bord du vol Barcelone-Düsseldorf au lieu de rabâcher des détails sur le copilote meurtrier. Pour les besoins de la sécurité aérienne, pour l’avenir, regroupez tout ce qui est nécessaire, mais oublions les photos et le nom cet homme indigne écœurant psychopathe, malsain égocentrique qui n’aurait jamais dû être accepté par le monde aéronautique que tout le monde fascine et en qui la confiance est totale. Chacun des passagers a une histoire qu’on aimerait connaître plutôt que celle de cette horreur de mentalité de petit bonhomme, si tout est confirmé, ce qui semble être le cas.
Wl.







dislui |
sarivoli |
Lusopholie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Si c'est ailleurs ,c'est ici.
| Histoire et fiction amusant...
| Critica