Neutral Country for filmmakers

24022017

Only a neutral Country would dare to accept to produce an extraordinary movie film of science fiction including the most developped space industrial countries without useless comparison.

United States might accept but USA would be the leading space power of the whole world in a film scenario.

Russia might accept but Russia would be the leading space power of the whole world in many aspects as launchers rockets and projects in their scenario.

France might be rather neutral but would also unavoidably concentrate the most developped discoveries realized as first in Europe, in the following order, France first, then Germany, United Kigdom, Italy, Scandinavian countries, Spain and all other European countries. Would follow United States of America, Russia and China in their scenario, USA before the others naturally due to NATO.

Who else? Italy and United Kingdom would favour USA; Germany might be independent with very advance film technologies… SWITZERLAND no doubt would be adequate.

Nations Space Exploration Agency is a science fiction written by Wladimir Vostriko

Clic on the link to have a glinse on the cover of:
N S E A Nations Space Exploration Agency

An original and genuine science fiction novel including the most developed countries in the world in Space Industry as United States of America, Russia, France, Great Britain, Germany Italy, Sweden and the latest contributor who finally decided to join a fantastic club to conquer exoplanets.




Aventures sur Terre et dans l’ESPACE par wladimir vostrikov

20022017

IMGP0115
N S E A Agence d’Exploration Spatiale des Nations

Agence d’exploration spatiale des nations
Par Wladimir Vostrikov
Voir la page Focus de cet auteur
Couverture souple, 430 Pages

Etant « débordé » merci de visiter la page de l’édition comportant toutes les facilités de paiement sécurisé et d’expédition rapide.

Prix catalogue : 25,49 €

Aventures et technologies dans le domaine spatial international. Les pays qui ont développé des programmes spatiaux ou qui contribuent aux lancements des fusées avec plusieurs étages, contenant aussi les vaisseaux spatiaux et les réserves de comburant (carburant pour les lanceurs)font partie d’une organisation connue, la NSEA mais dont les activités demeurent secrètes pour la bonne marche des projets jusqu’à leur réalisation. Des équipes de chaque pays concerné collaborent pour la construction des infrastructures terrestres comme la nouvelle base de lancement aux techniques inédites à « Falaise Crevaux » avec la station géostationnaire au-dessus de la Guyane française, une région liée à la mémoire de l’aventurier Jules Crevaux ancien médecin des armées du dix-huitième siècle qui perdit la vie sur le fleuve Amazone…. Aventures terrestres internationales et spatiales.
Fiche détaillée du produit
ISBN
9781326847777
Copyright
Edition Distribution Lulu – Collection « Vladimyriade » (Licence de droit d’auteur standard)
Édition
Première édition complète
Edition Distribution Lulu – Collection « Vladimyriade » Wladimir Vostrikov
Publié
17 janvier 2017 Langue Français Pages 430 Reliure Couverture souple en dos carré collé – Noir & blanc – Poids 0,71 kg – Dimensions (centimètres) 14,81 (largeur) x 20,98 (hauteur)
Jeunesse – science-fiction – aventures terrestres et spatiales – technologies – voyages
Répertorié dans Science Fiction, Fantasy

Voir plus d’articles de Wladimir Vostrikov

Comme au Ciel sur la… Par Wladimir Vostrikov Couverture souple : 12,50 € + frais d’envoi

Aventures sur Terre et dans l'ESPACE  par wladimir vostrikov dans Ascenseur spatial

Cliquer sur le lien :

attention, ce blog se bloque si trop de visites – il faut ouvrir les pages.




Septembre après août, magnifiques nuits étoilées

1092016

Magnifiques Nuits étoilées les 23 et 24 août 2016

D’une rare beauté, ces nuits des étoiles du 5 août au 15 août 2016: Jupiter au coucher, Mars comme une lanterne rouge, Saturne au-dessus et juste en dessous Antarès 500 fois plus grosse que notre Soleil à 2700 années-lumière !

Dans la nuit du 23 août, l’alignement était parfait à une trentaine de degrés au-dessus de l’horizon: Saturne au-dessus plus haut et cinq degrés plus bas Mars splendide avec Antarès en-dessous. Jupiter venait de se coucher à l’ouest et le ciel fût magnifique avec ses étoiles stars des nuits du mois d’août, Vega de la Lyre, Deneb du Cygne et Altaïr de l’aigle – la Grande ourse et la petite, Polaris plein Nord et à l’ouest à cinquante degrés Arcturus aussi orangée que Mars, à gauche ouest sud-ouest la Couronne boréale que Bacchus qui avait bien picolé avait lancée de l’autre côté de l’univers, il avait eu ce geste pour prouver sa divinité, le tout parmi 3000 étoiles visibles à l’œil nu. A 6 heure quinze le matin du 24 août à l’Est spectacle qui m’a fait chancelé et donné le tournis, Orion dans toute sa majesté. Orion la « nurserie d’étoiles » comme dit Hubert Reeves, Betelgeuse, Bellatrix, Rigel l’épaule et le « Baudrier », « les trois rois », j’ai pu admirer le terrible guerrier penché vers le Sud plusieurs matins de suite – juste en-dessous un phare au lever du jour: Sirius ! On aurait pu croire à l’ovni. Effectivement les étoiles scintillent et les planètes sont allumées par notre Soleil.

Magnifique de mon jardin du sud entre les Albères et la mer. Rentré en région parisienne, le ciel est bien terne, je ne retrouve presque rien.

Si, si, j’ai retrouvé les mêmes astres hier soir à l’Ouest – Sud-Ouest: Saturne, Mars et Antarès et les autres car le ciel était bien dégagé ! Et ce matin à six heures au Sud – Sud-Est le beau guerrier « Orion » mais pas vu Sirius…




Conférence à l’Institut d’Astrophysique de Paris sur la planète Mars du 5 avril

6042016

Je vais vous raconter une histoire courte. Hier, mardi 5 avril, attendant dans la queue pour assister à une conférence de Francis Rocard à l’Institut d’Astrophysique de Paris, j’avais réservé, arrive mon tour et ils ne trouvent pas mon nom. On me fait rencontrer un responsable qui vérifie l’e-mail qu’il m’avait envoyé et comme je l’avais précisé il avait indiqué « vous y êtes ». Moi j’avais pris ça comme « enregistré » mais il m’a dit – « Mais non! vous êtes dans la liste d’attente! ». Le temps que je réalise où se trouve cette file d’attente, un grand échalas de plus d’un mètre quatre vingt et quelques, peut-être même un mètre quatre-vingt-trois, tout maigre, le menton complètement enfoncé, engoncé dans la gorge, signe d’une autorité refoulée, me dit spontanément l’air autoritaire « la queue c’est par là! ». Je ne lui avais rien demandé, sauf que je lui ai dit: « Vous êtes qui vous? ». Ni lui, ni son menton n’ont réagi, il regardait autre part. Dans son long imperméable gris, ce vieux branquignole avait cru un instant que je voulais le dépasser et me mettre le premier dans la file d’attente dans laquelle il se trouvait être le premier, alors que je n’avais pas encore fini de m’expliquer avec le responsable qui m’avait amené une photocopie de mon e-mail. Bien entendu lorsque j’avais identifié la deuxième queue, celle de la liste d’attente je me plaçai en dernier.

Dix minutes plus tard la file devenait deux fois plus longue. Tout à coup un monsieur coupe la rangée de gens qui attendent dans laquelle je me trouve, juste devant moi et me dit: « pardon, je suis le conférencier! » – je lui réponds « je sais monsieur, je vous en prie! » j’avais reconnu Francis Rocard que j’allais écouter avec intérêt pendant près de deux heures dans l’amphithéâtre de l’IAP. Juste pour dire au grand renfrogné que les personnes les plus intelligentes sont bien plus courtoises que ce mesquin c…..d.

La conférence de Francis Rocard sur la planète Mars portait sur sa géographie, son sous-sol, l’atmosphère, les composants chimiques qui sont exactement ceux qu’on trouve sur Terre et dans l’univers, sauf que sur terre, nombreux sont ceux qui ont été enrichis dans la table des abondances de Mendeleïev. Les rovers, « Curiosity » et les expéditions précédentes de la NASA qui est seule à explorer la planète rouge, le conférencier étant le responsable de la contribution technique de la partie française, dont les instruments hyper sophistiqués n’ont pas eu le temps de profiter de la dernière « opposition » de Mars embarqueront à bord du prochain vaisseau d’ici deux ans. Tout était passionnant.

Pour faire sourire aussi, mes copains. Salut les gars !




L’exoplanète 55-Cancri-e pas intéressante pour les Terriens!

4042016

55-Cancri-e une exoplanète deux fois la Terre, mais une température évaluée par la NASA entre 2500° et 1000° – planète très massive. Il faut regarder autre-part, car celle-ci se trouve à plus de quarante années-lumière.
Aucun intérêt pour l’humanité. Trop proche de son étoile « 55-Cancri-e » n’est pas exploitable, surtout aucun vaisseau spatial terrestre ne s’y rendra jamais. Plus de 40 années-lumière… en voyageant à maximum ce que les Terriens savent faire 40,000km/heure et en augmentant constamment la vitesse la première moitié du parcours sidéral, on pourrait atteindre 400,000km/heure et il faudra décroitre la vitesse dans la deuxième partie du parcours – sans jamais, loin de là atteindre la vitesse de la lumière 300,000km/seconde. On peut évaluer le temps du voyage pour une telle distance à 114,155 ans. Non, faut regarder plus près ! Et bien plus près! Voyez mon livre « Cosmos-21″.

Pour faciliter nos calculs, basons-nous sur 40 années-lumière.
La vitesse maximale qu’un vaisseau terrestre pourrait atteindre serait de 400,000km/heure d’abord en vitesse croissante pour la première partie du voyage et décroissante pour la deuxième partie pour ralentir le vaisseau. La vitesse maximale s’écrit: 4.10exp5 km/h
Une année-lumière représente 10,000 milliards de km, ce que tout le monde sait ! Pour quarante années-lumière on écrit: 40x10exp13 ou
4.10exp14 = c’est à dire 400,000,000,000,000 km
quatre cent mille milliards de km (km notre unité terrestre);

4.10exp14 / 4.10exp5 = 10exp9 ; 10exp9 : 8760 h = 114,155 années
Wladimir




la conquête de Mars possible mais internationale

5032016

La conquête de Mars est tout à fait réalisable, les spécialistes le savent et ils admettent que pour réussir il faut agir ensemble en utilisant les techniques de toutes les nations qui se sont lancées dans l’extraordinaire aventure de la conquête spatiale. NASA, Mars One, Elon Musc, ESA, ROSCOSMOS, les Chinois, les Japonais. Nations et entreprises publiques ou privées.

Le roman de la conquête de la planète Mars, « Mars conquête décisive » correspond étrangement au lancement « d’ExoMars » la sonde Russo-Européenne de l’ESA et de Roscosmos. Le lancement a eu lieu au mois de mars 2016 et l’atterrissage est prévu en octobre 2016 – sept mois de voyage à travers le système solaire.

Les données techniques de « Mars conquête décisive » et « CosmoS-21″ sont correctes. C’est une aventure terrestre et spatiale, un « threaller ». Une aventure prenante, distrayante et amusante, le tout à la fois. Des personnages atypiques. La conquête de Mars a commencé déjà bien avant avec des sondes comme « Curiosity » non seulement avec la NASA mais aussi avec l’ESA et Roscosmos. Dans les romans SF « Mars conquête décisive » et « CosmoS-21″ les choses ont commencé en 2008 et 2015 et se prolongent jusqu’en 2018.

Commander chez: vladex@sfr.fr
et http://www/leseditionsdunet.fr/

et bien d’autres libraires.




Le ciel est merveilleux ces nuits et Jupiter resplendissante

15022016

On parle plus du ciel d’été que du ciel de nuit d’hiver bien souvent. Il faut regarder le ciel en hiver surtout ces jours derniers et les prochains, c’est extraordinaire. A la fin de l’été dernier, j’avais aperçu à l’Est un spectacle à « tomber par terre ». La constellation du Cygne se présentait face à moi dans le cadre de ma fenêtre. J’avais pu admirer le « Cygne » dans toute sa splendeur avec la tête « Deneb » qui se pavanait. Hier, vers 22 heure trente, c’était à « Orion » de m’éblouir, avec « Bételgeuse » l’épaule en haut à gauche et « Rigel » en bas à droite, sans omettre le fameux « Baudrier » avec les trois rois, penché au milieu. Au-dessus « Castor » avec dans son prolongement « Capella » resplendissante et « Pollux » dans les « Gémeaux » faisant lui, le triangle isocèle avec « Procyon » d’un côté et « Bételgeuse » de l’autre. Encore un spectacle après les nuits noires au ciel couvert de nuages pluvieux. S’ajoute à tout cela la Lune gibbeuse finissant son premier quartier pour devenir « pleine Lune » le 22 février. Je crois qu’il sera possible de revoir ce spectacle encore ce mercredi soir et s’il continue à faire beau la nuit, les nuits suivantes aussi, sachant que tous les objets célestes se déplacent tout de même un peu. La constellation « Orion » est celle du grand chasseur n’ayant même pas peur, dans la mythologie grecque d’affronter le « Scorpion » que les dieux ont dû éloigné de l’autre côté de l’univers pour que l’affrontement n’ait pas lieu.

Bonnes nuits à ceux qui auront le courage de mettre le nez dehors malgré le froid, cela en vaut la peine.
Wladimir




Révélations sur les planètes du système solaire en 2015 et Salon du Livre de Mennecy 2016

29122015

Je découvre un magnifique reportage sur MSN de RFI et je ne m’étonne qu’au deuxième degré car ces nouvelles ont été énumérées tout au long de l’année 2015, bien que l’épopée Tchoury ait battu son plein en 2014 et s’achève maintenant et que les autres planètes du système solaire ont dévoilé beaucoup de leurs secrets déjà les années d’avant, grâce aux ingénieux satellites qui les ont scrutées, ceux de l’ESA et ceux de la NASA. En 2015 Pluton a été photographiée de relativement près 11,000km. Celle qu’on appelait « la plus petite du système solaire » a dévoilé ses paysages de montagnes aux glaces azotiques éternelles, à l’aide des appareils de la sonde « New Horizons » et les descriptions passionnantes qu’en ont fait les spécialistes du magazine « Ciel et Espace » de l’Association Française d’Astronomie, tout cela fait que Pluton a mobilisé une attention particulière des spécialistes et aussi des amateurs passionnés de cosmologie. La position étrange de Pluton dans le cosmos la fait dévier de l’écliptique mais elle reste dans le système solaire, car elle est attirée par une planète X mystérieuse entre le Nuage d’Oort et la Ceinture de Kuiper.

Dans « Mars conquête décisive » l’eau a été trouvée sur la planète rouge, ainsi que des bactéries annonciatrices d’éventuelles formes de vie passées et qui sait, peut-être encore présentes à un stade de développement lent mais réel, non encore découvert. Avec « CosmoS 21 – de Jules Crevaux à Constatin Tsiolkovski » présenté au « Salon du Livre d’Île de France de Mennecy 2016″ les 6 et 7 février, une analyse romancée démontre qu’en tout logique, l’Homme ne s’aventurera jamais au-delà de notre système solaire, même à l’aide de techniques les plus avancées et aussi celles que l’avenir apportera. Les voyages au travers des « trous de ver » y sont décrits comme fantaisistes, de plus, extrêmément nombreux sont les aléas liés au confinement prolongé des humains dans les vaisseaux spatiaux. Une plate-forme géostationnaire préparera néanmoins de longs voyages interstellaires selon les théories de Constantin Tsiolkovski, avec son ascenseur spatial, mais comment tiendra le câble reliant Terre à la plate-forme…encore toute une histoire.
La suite de « Mars conquête décisive  » est – « CosmoS 21 – de Jules Crevaux à Constantin Tsiolkovski ».
Wladimir Vostrikov




CosmoS 21 – Distractions Mathématiques et Physiques

18112015

FNAC – Paris et autres magasins FNAC

Demander, commander : « CosmoS 21 – de Jules Crevaux à Constantin Tsiolkovski »

Un livre lucide des sciences exploratrices de l’espace. Conquête du cosmos, jusqu’à quelles limites.
Pourra-t-on aller plus loin que les limites du système solaire, au-delà de Mars, traverser la ceinture d’astéroïdes, sur les lunes de Jupiter ou celles de Saturne ou même plus loin? Rien n’est moins sûr. Pourra-t-on un jour rêver d’envahir l’univers tout entier comme rêvent certains spécialistes, rien n’est moins sûr. Même à l’aide de nouvelles conceptions révolutionnaires en matière de transport dans l’espace, trous de ver y compris.




CosmoS 21 – Libraires commander

22092015

www.leseditionsdunet.com/science-fiction/3682-cosmos-21-wladimir…

Cosmos 21

sous titre: de Jules Crevaux à Constantin Tsiolkovski

Un roman fiction de science réelle

de ce qui se passera au cours du vingt et unième siècle.
Des aventures, de l’imagination, de l’ingéniosité des techniques les plus avancées en matière de conquête spatiale, de propulsion toujours améliorée – tout ce potentiel, servira-t-il vraiment pour conquérir une exoplanète, à des distances incommensurables. Lorsqu’on parle d’une exoplanète à cinq ou six années-lumière, se rend-t-on compte vraiment de la distance et du temps nécessaire pour y parvenir?
Une Année-lumière= 10,000 milliards de km
5 années-lumière= 50,000 milliards de km – Calculez le temps avec nos vaisseaux les plus rapides – admettons qu’ils puissent voguer dans le cosmos à une vitesse de 40,000km/heure – faites le compte et vous comprendrez, comme je l’ai compris! Nous en sommes à une vitesse de 21,000 fois inférieure à ce qu’elle devrait être pour supporter un voyage cosmique ! Et la Terre dans tout cela…

Libraires commandez dès maintenant chez « Les Editions du Net » :

COSMOS 21

sous titre: de Jules Crevaux à Constantin Tsiolkovski







dislui |
sarivoli |
Lusopholie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Si c'est ailleurs ,c'est ici.
| Histoire et fiction amusant...
| Critica