Thomas Pesquet au Salon du Bourget juin 2017

20062017

Thomas au Salon du Bourget est comme un poisson dans l’eau.
Vous avez tellement raison lorsque vous défendez Thomas Pesquet, car il possède toutes les qualités à tel point que personne ne peut contredire le fait que c’est un surdoué. En plus de toutes ses qualités intellectuelles et physiques c’est une personne admirée par les jeunes et les moins jeunes, tous sont charmés par son humilité, son extrême courage, sa volonté et sa gentillesse. Sa nature, sa personnalité font qu’il est admirable. Merci à lui pour tout ce qu’il a fait et pour tout ce qu’il entreprendra. Meilleurs vœux.




GUYANE département spatial

28032017

UNE STATION SPATIALE au SUD de KOUROU à FALAISE CR5EVAUX

FALAISE CREVAUX EST SOUS L’EQUATEUR, c’est une aubaine pour l’avenir du développement de la Guyane jusqu’au sud du département français.

Kourou est appelée à se développer d’une manière ou d’une autre et les hommes et les femmes de la Guyane française auront tous et toutes du travail, ils en auront tellement qu’ils accepteront volontiers des travailleurs des autres pays, surtout les techniciens, ingénieurs et autres spécialistes dans tous les domaines

C’est là au milieu de la jungle au bord d’une rivière qui se jette dans l’Amazone qu’on construit la plus extraordinaire des stations spatiales. De là mieux que de quelque autre endroit du monde sous l’équateur se construira la gare de départ de l’ascenseur spatial, dont les filins s’élanceront jusqu’à 36000 km d’altitude ou plutôt de distance. Le long du « rail » une multitude de stations intermédiaires à découvrir dans « NSEA Agence d’exploration spatiale des nations ».

Mais comment tiennent ces stations ? Pourquoi ne retombent-elles pas sur Terre?




GUYANE Française à Falaise Crevaux annexe de Kourou

28032017

UNE STATION SPATIALE au SUD de KOUROU à FALAISE CR5EVAUX

C’est là au milieu de la jungle au bord d’une rivière qui se jette dans l’Amazone qu’on construit la plus extraordinaire des stations spatiales. De là mieux que de quelque autre endroit du monde sous l’équateur se construira la gare de départ de l’ascenseur spatial, dont les filins s’élanceront jusqu’à 36000 km d’altitude ou plutôt de distance. Le long du « rail » une multitude de stations intermédiaires à découvrir dans « NSEA Agence d’exploration spatiale des nations ». Mais comment tiennent ces stations ?

Livre de 430 pages
Aventures, voyages spatiaux, station géostationnaire. Les pays qui participent à cette grande aventure sont: La France – les Etats-Unis d’Amérique – la Russie – l’Allemagne – le Royaume-Uni – l’Italie – l’Espagne – les Pays bas – le Japon et la Chine qui s’est décidée à rejoindre la grande organisation pour conquérir notre Galaxie. Les techniques les plus avancées sont nécessaire à cette conquête inédite comme la conquête de Mars et la construction d’une station spatiale géostationnaire à « Falaise Crevaux » en Guyane française non loin de Kourou. Bonne lecture !

cover-nsea-agence-spatiale-des-nations-double-quatrieme

On peut commander: e-mail: vladex@sfr.fr
prix : 24,50 euros plus frais d’envoi 5.50 euro

ou chez Amazon et autres distributeurs.
NSEA Agence spatiale secrète des nations




CosmoS 21 – Distractions Mathématiques et Physiques

18112015

FNAC – Paris et autres magasins FNAC

Demander, commander : « CosmoS 21 – de Jules Crevaux à Constantin Tsiolkovski »

Un livre lucide des sciences exploratrices de l’espace. Conquête du cosmos, jusqu’à quelles limites.
Pourra-t-on aller plus loin que les limites du système solaire, au-delà de Mars, traverser la ceinture d’astéroïdes, sur les lunes de Jupiter ou celles de Saturne ou même plus loin? Rien n’est moins sûr. Pourra-t-on un jour rêver d’envahir l’univers tout entier comme rêvent certains spécialistes, rien n’est moins sûr. Même à l’aide de nouvelles conceptions révolutionnaires en matière de transport dans l’espace, trous de ver y compris.







dislui |
sarivoli |
Lusopholie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Si c'est ailleurs ,c'est ici.
| Histoire et fiction amusant...
| Critica