Les nuits des étoiles 7, 8 et 9 août 2015

30062015

Partout, n’importe où, ou presque l’on pourra observer le ciel à condition qu’il soit découvert, sans nuages et surtout que l’on se trouve éloigné de toutes les sources lumineuses, des villes, des zones industrielles et des routes éclairées. Dans les champs ou clairières des campagnes ou les stades aux lumières éteintes, chacun pourra trouver facilement la Grande Ourse et le Petit Chariot, puis Cassiopée et bien d’autres constellations du zodiaque.
Il faut profiter du beau temps pour admirer le ciel la nuit. Après Vénus qui n’en finissait pas de nous émerveiller dès le coucher du Soleil et les approches de Saturne et Jupiter, c’est au tour d’Arcturus de nous surprendre. Arcturus étoile énorme légèrement ocre jaune encore très haute au crépuscule, j’espère la voir tout l’été sachant qu’elle va accélérer sa descente vers l’Ouest peu à peu. Si ce sont les esprits des autochtones de la Colombie britannique qui ont sculpté un visage dans la roche de la montagne vertigineuse et inaccessible, les esprits humains ont la faculté physique d’entreprendre un jour le voyage cosmique.

Surtout ne pas oublier de regarder le ciel les nuits des étoiles les 7, 8 et 9 août prochains, avec étoiles filantes à partir de 23 heures.
Wladimir




Météorites trouver, identifier

6062015

Il serait utile que tous ceux qui ont la possibilité de trouver des météorites, qu’ils persévèrent dans ce but. Il existe quelques possibilités. Il y a quelques années on affirmait qu’il tombait entre une et deux tonnes de météorites sous forme de poussière, de petits cailloux ou plus gros à la surface de notre planète chaque année. Les spécialistes affirment maintenant qu’en 2015 il en tombe beaucoup plus, pas que l’on soit dans une zone plus favorable mais plutôt que le comptage semble plus précis. La France n’est pas épargnée par la tombée de météorites et surtout en été les « étoiles filantes » tombent probablement au-dessus de nous dans un rayon d’une centaine de kilomètres, plus loin on ne les voit plus. A l’intérieur du réseau « FRIPON », un programme a été créé par Madame Brigitte Zanda du Muséum d’histoire naturelle de Paris dont le nom est « Vigie-Ciel association ». Cette équipe dispose de plus d’une centaine de caméras spéciales pour suivre et enregistrer les météorites tombant du ciel au-dessus de la France et des environs. L’an passé j’avais observé un objet bizarre dans le ciel au-dessus du Roussillon, j’en avais fait part à un observateur astronomique des Pyrénées qui m’a confirmé qu’il s’agissait d’un « bolide » qui faisait son entrée dans l’atmosphère. C’est quelque chose de prenant que de voir en direct l’arrivée d’une météorite surtout un bolide dans notre atmosphère en provenance directe du cosmos et n’ayant peut-être subi aucune altération depuis des milliards d’années. C’est un privilège qui revient à chacun, un privilège pour qui veut bien regarder le ciel la nuit, une manifestation de l’univers avec tous ses mystères. On pourrait me dire, « mais l’univers n’est plus mystérieux! » – « une météorite est quelque chose que nous connaîssons bien! » – Dans ce cas, qu’on se pose la question sur « linfini de l’univers »! Or le toît de certaines maisons sont en terrasse, comme cela se fait à certains endroits ou bien d’autres endroits d’une maison peuvent contenir une terrasse. Lorsque l’endroit est rarement visité ou utilisé, il faut le ratisser avec un aimant. C’est ce que j’ai fait. J’ai quelques grains de météorites. J’en parlerai l’observatoire de Gretz Armzainvilliers. Rechercher des météorites est intéressant et prenant, surtout trouver un gros bloc… mais la plupart des poussières et cailloux tombe dans les océans et sur les montagnes inaccessibles. Les météorites peuvent révéler des secrets de l’univers. Maintenant on observera leur chute pour les trouver!
Wladimir







dislui |
sarivoli |
Lusopholie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Si c'est ailleurs ,c'est ici.
| Histoire et fiction amusant...
| Critica