• Accueil
  • > Archives pour février 2015

Ariane V place deux satellites en géostationnaire, comme les vaisseaux de Mars conquête décisive

24022015

Ariane_5_liftoff_on_flight_VA222_smallPhoto-0132MARS CONQUETE DECISIVE

Affiche de Kourou à Mars – de droite à gauche: les savants techniciens de la base sur fond de palmiers et poteaux à antennes diverses, près de fusées européenne, russe et américaine. A gauche, ils sont huit, trois Américains, trois Russes et deux Européens. Dans « Cosmos Vingt et un » il y a aussi les Chinois après leur conquête de la Lune. En fait les tirs des fusées se font non seulement de Kourou, mais aussi de la nouvelle base de « Falaise Crevaux » en Guyane française, de Plessetsk en Russie, de Baïkonour au Kazakhstan et de Houston aux Etats Unis.

C’est ainsi que se passe le merveilleux envol d’Ariane V – le premier de l’année 2015 avec deux satellites placés en géostationnaire – voir les masses !

http://links.govdelivery.com/track?type=click&enid=ZWFzPTEmbWFpbGluZ2lkPTIwMTUwNDI2LjQ0NDU5NjQxJm1lc3NhZ2VpZD1NREItUFJELUJVTC0yMDE1MDQyNi40NDQ1OTY0MSZkYXRhYmFzZWlkPTEwMDEmc2VyaWFsPTE3MzI0NDM3JmVtYWlsaWQ9d2xhZGltaXIudm9zdHJpa292QHNmci5mciZ1c2VyaWQ9d2xhZGltaXIudm9zdHJpa292QHNmci5mciZmbD0mZXh0cmE9TXVsdGl2YXJpYXRlSWQ9JiYm&&&100&&&http://www.esa.int/Our_Activities/Launchers/Ariane_5_s_first_launch_of_2015

Partagez ce livre

Share on facebook

Share on twitter

Share on google_plusone_share

Share on linkedin

Share on tumblr

Mars Conquête Décisive
Wladimir Vostrikov
Résumé

Déjà en 2010 des décisions avaient été prises pour allouer des sommes importantes à la NSEA (Nations Space Exploration Agreement) (Accord des Nations pour l’Exploration Spatiale) une douzaine de milliard de dollars. La décision avait été approuvée par l’OMN (Organisation Mondiale des Nations). L’expédition sur Mars a été préparée depuis des années. Celle qui s’échelonne entre 2011 et 2018 est déjà en cours, puisque deux satellites VFAR-1 et VFAR-2 sont sur orbite martienne haute. le « 1″ tourne autour de Mars et le « 2″ se trouve en géostationnaire au-dessus du site « Gale-Mount Sharp ». Ces deux satellites envoyés depuis Kourou guideront au mètre près les atterrissages et les mises en orbite martienne des 14 vaisseaux qui seront envoyés de Kourou, Baïkonour et Houston.

C’est de Houston que seront envoyés les vaisseaux VUSA-13H et VUSA-14H en novembre 2015…

Auteur

Wladimir Vostrikov a écrit plusieurs romans, il est passionné d’astronautique ainsi que par toutes les conceptions cosmologiques astrophysiques s’étendant dans le domaine philosophique. Il est inspiré en permanence par un seul auteur astrophysicien qui regroupe toutes les richesses du génie humain qui s’étendent à la grande musique, la peinture, la sauvegarde de notre planète la Terre et la poésie.

Discipline : science-fiction
Parution : 03-07-2013
Auteur : Wladimir Vostrikov
ISBN: 978-2-312-01183-7

Format de poche : 120×190 mm à lire dans le métro ou l’avion
Nombre de pages : 355
Série / Collection : Les Editions du Net




Un QUARK d’une densité phénoménale

21022015

à lire pendant quelque temps car ce site va fermer.

Un point dense et chaud, très chaud, la théorie difficile à imaginer. Alors que toutes les convictions de tous les physiciens convergent sur la théorie du Big Bang, il reste malgré tout quelque chose de difficile à imaginer et à exprimer. Si le point originel est dense et chaud et qu’on imagine que ce point avait pu être un « quark » la question se pose pourquoi un seul quark. Comment un seul quark aurait-il pu être à l’origine de l’univers. Pourquoi pas « quark » mais pas un seul quark, car nous savons ce qu’est un quark, mais faire admettre que l’univers tout entier était contenu dans un seul quark, difficile et incongru de l’admettre. On m’a dit une fois « mais vous faites confusion entre un quark et le quark de l’origine de grande densité à l’origine de l’univers » (quelque chose comme ça). Mais dans ce cas il faut le mentionner et l’appeler autrement comme par exemple « le quark à la densité phénoménale » – autrement dit un quark dont on n’a pas encore vraiment déterminer la nature exacte et que la question reste en suspend. Qu’il soit un des quarks, dense d’une densité phénoménale, venu d’on ne sait où, mais un « quark phénoménal », là on pourrait envisager de comprendre toute la nucléosynthèse qui s’en suit: arrive le proton, l’atome d’hydrogène, puis vient s’additionner un neutron, dû au surnombre des protons, puis d’autres neutrons, puis le deutérium, le béryllium etc dans l’échelle de l’élaboration de la matière par l’abondance des éléments jusqu’aux 380,000 années du fond diffus de l’univers naissant et sortant de la soupe incandescente pour s’agglomérer vers des grumeaux et peu à peu au fur et à mesure de 9,3 milliards d’années vers la formation des galaxies, des nuages gazeux, les nébuleuses, les galaxies, les systèmes stellaires, les étoiles naissantes et agonisantes et les milliards de planètes – et la vie telle que nous la connaissons à 13,8 milliards d’années après le Big Bang; lorsque j’étais jeune je la croyais parfaite, mais quelle désillusion. Maintenant d’où provenait le quark à la densité phénoménale, s’est-il réalisé tout seul, provenait-il du multivers ou était-il la réminiscence d’un big Crunch, allez donc savoir.
Wladimir V







dislui |
sarivoli |
Lusopholie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Si c'est ailleurs ,c'est ici.
| Histoire et fiction amusant...
| Critica