• Accueil
  • > Archives pour octobre 2014

Fusées lanceurs spatiaux nouvelle génération

31102014

Les fusées, lanceurs doivent changer de technique ou plutôt les concepteurs doivent les adapter aux nouvelles exigences. Les exigences pour le futur seront la fiabilité d’abord ce que savent faire tous les pays développant la conquête de l’espace, du cosmos et- de nouvelles planètes ou plutôt les exoplanètes de notre galaxie. Les procédures doivent évoluer, les techniques évoluer vers l’imaginaire oser inventer de nouvelles conceptions. Etre inventif est un but auquel tendent tous ingénieurs. Ces ingénieurs doivent explorer toutes les améliorations et les innovations techniques et aérodynamiques aussi bien lors des procédures de lancements comme des procédures d’atterrissages selon les planètes en question. Terre gravité « 1″ – Mars gravité « 0,38″ – Lune gravité « 1/6″ etc. Des idées existent aussi bien pour les lanceurs que pour les atterrisseurs, il faut les développer. Bientôt des esquisses…




Avions A-400M Atlas

26102014

UN AVION EN VERSION CARGO et MILITAIRE
Les raisons de l’accident de Seville seront élucidées, c’est certain. Un detail peut en être la cause tragique, mais il ne faudrait surtout pas abandoner la poursuite de sa construction.

Il y a quelque temps, vous aviez eu la curiosité et la gentillesse d’acheter mon livre « Le projet Vladikite ».

Vous m’aviez indiqué que vous travailliez dans l’équipe pour la réalisation de l’A-400 à Toulouse, Je viens de recevoir le magazine de l’Armée de l’Air d’octobre 2014 « Air actualités ». Dans les deux pages centrales se trouve une magnifique photo de deux A-400 Atlas sur les quatre déjà livrés de l’Armée de l’Air, avec l’Escadron « Touraine » de la base 123 « Capitaine Charles Paoli » d’Orléans. Les deux appareils sont majestueux et ils m’ont fait penser à vous naturellement. La coïncidence fait qu’à la page 62 se trouve une annonce de mon dernier livre « Mars conquête décisive ». « Le projet Vladikite » avait aussi été mentionné dans « Air actualités ». J’ai pensé à vous faire part des deux coïncidences, l’une grandiose des deux A-400M et l’autre amusante de mon bouquin.

Avec les quatre A-400 Atlas de l’Armée de l’Air, on peut penser que l’investissement a été considérable mais aussi que le budget en sera rapidement amorti du simple fait qu’avant pour transporter des charges considérables, volumineuses et hors gabarit il fallait louer des avions gros porteurs cargo dans d’autres pays, avec les A-400M propriété nationale, les besoins logistiques sont beaucoup plus souples et parfaitement adaptés. J’ai lu que de nombreux A-400M Atlas sont commandés par l’Armée de l’Air, c’est simplement extraordinaire. De nouvelles vocations apparaîtront chez les jeunes gens aussi bien en matière de défense comme pour les vols commerciaux plus tard pour ces mêmes équipages qui deviendront très expérimentés.

Volume au minimum: 288 m3
Rayon d’action :
charge cargo: 30 tonnes sur 4000 km
ou 20 tonnes sur 14000 km
Hauteur soute : 4 mètres
largeur : 4 mètres
longueur soute : 41 mètres
Vitesse : 0.78 mach
consommation: 3 tonnes/heure
quadrimoteur turbo-prop
17 heures de vol sans escale




Lee Smolin et le « filet Hawking-stream »

20102014

Je suis particulièrement interloqué par les théories de Lee Smolin sur l’univers qui se fait et se défait, expansion, récession, rétraction – Big Bang et Big Crunch ou Big Rip (déchirure) et le domaine des branes continuels dans le domaine des multivers et aussi dans le quantique. Des trous noirs du plus petit au plus grand et/ou de l’expansion universelle à destruction universelle d’où ne ressort ni photon, ni une onde électromagnétique. Pourtant selon une récente lecture, une onde « Hawking » subsisterait au bout de l’anéantissement total, comme un léger filet, pas un filet au sens du filet à attraper les poissons, mais au sens d’un « courant » comme un cours d’eau (Stream). Si ce léger courant-filet est réel, ce serait celui qui contiendrait une sorte d’ADN universel organisant les big bang finissant en big Crunch. S’il n’y avait pas ce « filet » tortueux on pourrait conclure que les ondes métaphysiques s’annihileraient, mais avec ce mystérieux « filet Hawking stream » une contradiction pourrait toucher son auteur lorsqu’il avait affirmé avec assurance que « l’univers n’avait pas eu besoin de Dieu pour se réaliser », car dans son filet extrême émanant d’un big Crunch le plus gros des trous noirs qui soit, sévirait l’impossible. Des suppositions valent bien des contradictions et les recherches sont bien colossales.




Siding Spring et Météorites les plus récents

20102014

Je crois qu’il faut analyser tous les paramètres des météorites les plus récents, ne pas les laisser aux oubliettes. Celui qui est passé hier près de Mars à 135000 km c’est très beau, mais il n’y aurait eu aucun impact pour nous sur terre, à part une petite perturbation sur le sol de la planète rouge avec gros jet de poussière de la même couleur. Certes la poussière et le choc auraient pu endommager les instruments à sa surface et cela aurait été dommage, mais heureusement le météorite a frôlé Mars, le spectacle aurait été impressionnant si des terriens se trouvaient là à ce moment comme on peut l’imaginer par les images qu’on peut voir sur internet et celles qui seront mises à disposition les semaines à venir des sites qui nous intéressent; images réelles prises par les sondes martiennes et en orbite martienne. En fait la météorite « Siding Spring » est composée de gaz et de glace, de la consistance d’une meringue… elle aurait rajouter du méthane à Mars en très petite quantité.

Il faudrait s’intéresser à la grosse météorite du 17 février 2013 qui avait explosé au-dessus de la région de Tcheliabinsk, celle-là avait été impressionnante. Il faudrait aussi s’intéresser à la latitude particulière qui se situe souvent au nord du 40-ème parallèle.

Au-dessus du Roussillon se produisent des rentrées dans l’atmosphère de météorites et de bolides, il suffit de consulter les sites internet du Roussillon comme « météorites-66″ et autres pour constater que ces phénomènes se produisent et qu’ils sont spectaculaires comme celui que j’ai personnellement admiré au mois d’aout dernier, un bolide qui finissait sa course dans sa période ultime, une boule blanche comme un phare avec une traînée courte d’est au nord, un éclat et comme des débris d’étincelles continuant la course avec retombée sur la surface de la Terre. Ces phénomènes sont fréquents et selon ce qu’on peut lire ils se produisent sur ces latitudes au-dessus du 40-ème parallèle, dont Tcheliabinsk. Un ami m’a signalé que deux météorites ont parcouru le ciel du Roussillon la semaine passé, je vais essayer de retrouver l’événement c’était indiqué dans « l’Indépendant ».




Antonov-124 à Stuttgart dans Mars Conquête Décisive

18102014

an-124jpg-40afac63fb753490[1]Dans « Mars conquête décisive » un avion cargo russe, l’AN-124 charge quatre modules d’habitation qu’utiliseront les huit spationautes sur la planète rouge. L’avion vient de la base russe d’Oulianovsk, il atterrit sur l’aéroport de Stuttgart et repart le lendemain matin sur Cayenne. Les modules sont déchargés et livrés sur la base de Kourou pour être assemblés à bord de deux fusées cargo. Les caractéristiques de cet avion exceptionnel sont décrites dans ce chapitre, hauteur, longueur de la soute, poids, rayon d’action selon charges…

voir le lien: http://www.volga-dnepr.com/
plein de belles images et vidéo de l’An-124

mais aussi http://www.leseditionsdunet.fr/mars conquetedecisive
page 47 Deutsche Spacien Konstrurzion Gesselshaft a construit les quatre modules d’habitation qui abriteront les astronautes.




Mars conquête décisive dans « Air Actualités »

14102014

Mars conquête décisive » est mentionné dans le magazine de l’Armée de l’Air.
Voir « Air Actualités » d’octobre 2014

Ce livre est une simulation d’un voyage vers Mars à l’échelle des préparatifs, de l’accomplissement du voyage aller, du séjour sur la planète rouge et aussi du retour de deux équipages. Voulez-vous une suite?

Infos recrutement: http://www.air-touteunearmee.fr
pour recevoir gratuitement une documentation d’information.

Des articles passionnants et des photos saisissantes, toute l’actualité sur l’Armée de l’Air

Quelques pages de « MARS CONQUETE DECISIVE » sur Amazon, cliquer sur le lien ou copier coller sur moteur de recherche:

http://www.amazon.de/Mars-Conqu%C3%AAte-D%C3%A9cisive-French-Edition-ebook/dp/B00DS4YY66




MENDELEIEV entité initiale

11102014

Extrait d’ »Un point dense et chaud »

Dmitri Menhdeleiev est le premier découvreur de la matière quantique, base de tous les éléments que contient vraisemblablement tout l’univers.
Dmitri mendeleiev est l’auteur de cinq cent travaux originaux concernant de nombreux domaines de physique, chimique, écologie, aéronautique, ferroviaire, géographique, relations avec la Chine, de nombreux travaux élaborés au grè de sa débordante inspiration avec une petite intervention anecdotique sur le dosage en degrés de la vodka que tous les moujiks connaissaient.
Sa famille était composée du père de la mère et de dix-sept enfants, dont il était le dernier, en fait le quatorizième des enfants en vie. Il était le dernier, le plus jeune. Sa mère le choyait autant que que ses derniers enfants les plus jeunes et Mendeleiev se rappellera sa vie durant les derniers preceptes qu’elle leur prodiguait, comme de ne pas être subjugué par la culture latine européenne et oeuvrer pour la patrie. Dmitri Ivanovitch Mendeleiev était né en 1834 dans les environs de la petite ville sibérienne de Tobolsk. Il est décédé à l’âge de soixante treize ans en 1907. Le père Ivan Mendeleiev portait un nom que certains essayaient d’en analyser la provenance, mais les circonstances étaient des plus simples que l’on puisse imaginer. Ivan Mendeleiev était d’une famille nombreuse et les moeurs étaient traditionnellement sibérienne, le premier des fils portait le nom du père et les autres fils se voyaient affublés d’un nom que donnaient bien souvent un instituteur ou l’entourage d’un adolescent. Mendeleiev paraissait provenir de « Mendel » disaient certains alors que ce nom avait été attribué à Ivan par son entourage du fait qu’il venait d’un endroit appartenant justement à une famille Mendeleiev sans qu’il ait eu aucun lien familial avec eux. Ivan Mendeleiev était le principal d’un lycée de sa région. Dmitri son fils étudiait sans grand entrain jusqu’à atteindre plus tard l’université, non pas de Kazan la plus proche de sa régiuon, mais trois années plus tard il fut admis à l’université de Saint Petersbourg en discipline de physique-chimie. Plus tard il devint professeur de mathématiques et de physique et chimie dans divers établissements secondaires et universitaires. Il consacrait tout son temps libre à essayer de comprendre et approfondir les lois de la nature et les constituants de la matière. Alors qu’il était jeune homme à un cours de danse, il refusa de danser avec une jeune fille, se trouvant maladroit. Trois ou quatre années plus tard ils s’étaient rencontrés et Dmitri demanda la jeune fille en mariage, les parents accptèrent mais la jeune fille n’en voulait pas, elle refusa. Dmitri se concentra sur la confection de valises à tel point que les valises « Mendeleiev » étaient considérées comme les meilleures, puis il se maria avec une autre jeune fille et continua ses cours et ses travaux. Il lisait beaucoup sur tout ce qui concernait la composition de la matière, les philosophes grecs dont Démocrite affirmaient déjà que la matière devait être constituée de petits grains infinitésimaux qui s’aggloméraient et qui formaient différents éléments de base et qui se mélangeaient d’une manière telle que la nature en trouvait les meilleurs moyens et les plus propices. Bien plus tard certains personnages suspicieux et critiques disaient que les « lois de la périodicité » des éléments étaient déjà inventées avant lui, à quoi répondent tous les sciedntifiques que Lotar meyer, lui même avait avoué qu’il s’était arrété à un moment donné car il ne savait pas comment continuer et qu’il n’avait pas eu l’audace de Mendeleiev pour perseverer. Dmitri Mendeleiev a non seulement élucidé les lois périodiques des éléments universels, mais il les a classés d’une manière si ingénieuse que le monde scientifique ne peut ne pas admettre que la table des abondances de Mendeleiev soit simplement géniale. La table reprend tous les éléments connus selon un classement rigoureux par le nombre d’électrons et par catégories d’atomes selon des colonnes innhérentes à chaque élément de base.
Des cases sont libres pour d’autres éléments qui viennent de temps en temps compléter la table des abondances, mais la plupart sont des éléments découverts dans les accélérateurs de particules comme le LHC ou Fermilab de Chicago et qui se désintègrent en une fraction de millième de seconde, et pour l’instant on ne sait pas trop quoi en faire. Des cases vides ont été complétées par quelques éléments stables non inclus par Mendeleiev, comme le « Mendelium » . Les travaux de recherche en chimie de Mendeleiev ont débuté sur un élément primordial, un élément qui ne trompe personne, les écrits de Mendeleiev tournent autour de l’élément primordial qu’est « l’hydrogène » et cela est très significatif.
Les savants chimistes ont démontré par leur logique mathématicienne l’évolution de tous les éléments de la matière que nous connaisson par l’abondance d’abord de neutrons, « mais où? » diriez-vous, dans quel espace, dans quel endroit, à quel moment et comment et pourquoi. Dmitri Mendeleiev voyait le début de la réalisation de la matière, celle qu’on connait sur notre Terre et qui est vraisemblablement répandue dans tout l’univers car on savait au dix-neuvième siècle qu’au dessus de la stratosphère baignait le vide de l’espace et que dans l’espace il n’y avait rien, pas d’atomes, pas de molécules de quoi que ça soit, bien que de nos jours nous sachions qu’il en trainent de grandes quantités isolées et insignifiantes, aussi que les astres brillent d’une lumière que nous connaissons et qu’ils sont composés d’abondants éléments connus selon de nombreuses déductions. De nouvelles données scientifiques affirment que notre galaxie est enveloppée par une matière dense et transparente qui contrebalance la gravité, la « matière sombre » mais dont on ne connait pas la moindre molécule, le moindre atome, l’électromagnétisme et la moindre force forte ou faible, dont serait constituée cette matière. Une question se pose, Mendeleiev pensait-il aux abondants neutrons juste avant l’arrivée de l’hydrogène – c’est probable, car ses travaux ont pour origine « l’hydrogène ». Chaque élément existant est enrichi d’un neutron qui crée un nouvel élément et ce jusqu’aux éléments les plus lourds, tous répandus sur terre et dans l’univers. Si Dmitri Mendeleiev a construit sa table d’éléments périodiques, il savait qu’il y avait une origine et un aboutissement périodique, méthodique et que des milliards et des milliards de milliards de combinaisons formeraient la matière, l’eau, les liquides, les gaz et les êtres vivants, l’homme. Mendeleïev a pensé que le processus se produit partout à l’infini, celui de la nucléosynthèse, non seulement jusqu’à l’hydrogène qui pour lui était la base de tout, mais aussi jusqu’au début de tout – de l’entité initiale. Il n’a rien dit, mais il était à un doigt du Big Bang. S’il avait remonté l’histoire de la matière jusqu’à l’hydrogène, on ne peut écarter la certitude qu’il avait pensé à un stade « d’avant l’hydrogène » et son intuition méthodique de chimiste l’a fait convergé vers « le neutron » ou plutôt « les neutrons » – l’évolution de la matière partait de l’infinie quantité de neutrons pour réaliser déjà l’atome d’hydrogène. Or une question se pose, avait-il pensé à « un seul » neutron? Au dix-neuvième siècle tous les peuples européens et outre atlantiques étaient conditionnés par d’abord la religion chrétienne et la chrétieneté orthodoxe russe ne lui aurait pas pardonné de se permettre de s’aventurer dans les sphères de la création de Dieu. Il aurait pu s’en sortir par une pirouette comme celle de Georges Lemaitre devant Pie-XII. Le chanoine Georges Lemaitre avait exposé sa pensée de scientifique au pape que si l’on remonte le temps par rapport à l’expansion de l’univers, on aboutirait à un instant initial, celui du début de l’univers à un point dense et chaud, un seul point, selon la pensée, l’observation et les déductions mathématiques des scientifiques. Et Dieu dans tout cela? – Je ne sais pas, partout et ailleurs! Le pape Pie-XII aurait répondu: « Ecoutez, garder votre histoire sur la matière et l’histoire d’avant, c’est la mienne »! Dmitri Mendeleiev aurait été persécuté par l’Eglise et les autorités tsaristes et civiques enracinées dans leurs traditions. Il n’a pas jugé utile d’aller au-delà de tout ce qu’il avait déjà établi pour la science, comment pourrait-on douter un seul instant que Dmitri Mendeleiev n’ait pas pensé à l’instant initial ? Il y a pensé, c’est certain, mais avec quelques nuances près. Il n’avait pas encore connaissance du fait que protons et neutrons sont constitués de « quarks ». Le neutron est constitué de deux quarks « bas » et d’un quark « haut », l’abondance des quarks « bas » par rapport aux quarks « haut » a d’abord engendré la réalisation des neutrons et la surabondance de neutrons a provoqué la réalisation des protons puis la table périodique des abondances de la matière. Tout à partir d’un quark, un point dense et chaud. C’était Ernest Rutherford, puis Niels Bohr qui s’étaient impliqués dans la physique quantique qui avaient fait aboutir Murray-Gell-Mann à la découverte des quarks qui composent les protons et les neutrons. Dmitri Mendeleïev ne connaissait pas encore la théorie admise par pratiquement tous les scientifiques contemporains du cheminement de la remontée de la matière dans un univers de plus en plus dense et chaud vers 2735°degrés Kelvin, des millions et des millions de degrés Celsius, mais il s’en était rapproché très près. En son temps, il aurait été banni, l’Académie des Sciences russe de Saint Petersbourg accueillait volontiers de nombreux scientifiques étrangers mais rechignait systématiquement à admettre Dmitri Mendeleiev à l’élection du Prix Nobel.
Extrait d’ « Un point dense et chaud »
copyright Wladimir Vostrikov







dislui |
sarivoli |
Lusopholie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Si c'est ailleurs ,c'est ici.
| Histoire et fiction amusant...
| Critica